LE MONDE DE LA VOYANCE

Pour découvrir le monde des arts divinatoires



La baguette de sourcier

La baguette de sourcier

Appelé autrefois « rhabdomancie » qui vient de la combinaison des deux mots Grec « rhabos » et « manteia » qui signifient respectivement « baguette » et « divination », l’art du sourcier a déjà été pratiqué depuis plusieurs millénaires, ce qui remonte déjà à l’antiquité.

L’histoire de la baguette de sourcier

Dans la période de l’antiquité, la baguette en question a été utilisée pour communiquer avec les dieux par l’intermédiaire de l’art de la divination. C’était sa première utilité mais depuis, elle est devenu un outil très populaire pour rechercher et détecter la présence d’eau souterraine ou des métaux pour trouver des mines, et cela à partir du 15ème siècle pour l’Europe, notamment pour l’Allemagne.

C’est Martine Bertereau ainsi que Jean de Chatelet le Baron de Beausoleil qui ont popularisé l’utilisation de la baguette de sourcier. Le métier de sourcier est donc devenu très populaire dans ces temps, voir même qu’on en trouvait lors de la guerre de 1914/1918 par l’armée Française et l’armée Allemande. Il a été utilisé pour trouver non seulement les mines encore non éclatés à l’époque mais aussi pour rechercher des galeries et les cachettes souterraines creusés par les ennemis.

La plupart des peuples du monde d’antan comme les Egyptiens, les Sumériens, les Grecs avaient aussi des sourciers et ils les vénéreraient comme leurs prêtres, leurs chefs. Mais sans doute, le plus connu d’entre eux fut Moïse qui a su trouver une source d’eau dans le désert du mont Sinaï grâce à son bâton de sourcier.

La baguette de sourcier, efficace ou non ?

Jusqu’à aujourd’hui, l’efficacité de la baguette de sourcier n’a pas encore été prouvée scientifiquement, mais la plupart des gens l’associe à l’art de la divination et à la voyance. Elle a la capacité d’indiquer non seulement les eaux souterraines mais presque tous ce qui concerne la terre et les cavités qui s’enfuient dans le sol, les gisements de métaux, les mines, les lignes énergétiques terrestres et autres encore. En tous cas, des personnes y croient dur comme fer et d’autres non qui pensent que les sourciers faisaient juste semblant et font un choix au hasard pour la phase de détection.

Tout au début, les sourciers utilisaient des baguettes en bois comme le coudrier ou plus précisément du noisetier qui est très connu pour ses qualités comme sa souplesse et son élasticité qui dure considérablement, mais aussi parce que l’arbre en présente de nouvelles tiges chaque années. Mais des branches de différents arbres pourront aussi faire l’affaire tant que celles-ci soient en forme de « Y ».

De nos jours, la plupart des sourciers utilisent des baguettes qu’ils ont su confectionner par eux-mêmes grâce à des fanons de baleines bien attachés l’un contre l’autre, ou même grâce à deux tiges métalliques placés sous forme de « L ». Par ailleurs, il en existe différentes modèles déjà préfabriqués qui sont généralement conçus avec du plastique, ou avec des métaux qui sont protégés pour ne pas écorcher et blesser les mains.

Fabriquer sa propre baguette de sourcier

La fabrication de baguette de sourcier est très facile et accessible à tous ceux qui veulent tenter l’expérience. Il suffit juste de trouver un noisetier disposant de deux branches fines mais pas trop fragile à la fois qui doivent être reliés l’une de l’autre par une branche mère de façon à ce qu’elles forment un « Y ». La branche de noisetier est connue pour sa robustesse et sa souplesse qui est idéale pour pratiquer l’art du sourcier mais cependant, il est aussi possible de trouver une branche fourchue en forme de « Y » de n’importe quelle arbre assez robuste comme des boutures de saule ou de pêcher, voir même d’un buisson.

Une fois que la branche en forme de « Y » ait été trouvé, il va falloir maintenant la couper tout en assurant que les fourches de celle-ci fassent dans les 30cm à 40cm pour que la baguette ne soit pas déséquilibrée. Ensuite, vous devrez enlever les feuilles ainsi que les éventuels bourgeons qui pourraient se trouver sur les fourches de la baguette pour offrir une meilleure prise en main.

Une fois la baguette trouvée, il est d’autant possible de la décorer en la taillant délicatement ou en y ajoutant des motifs ce qui est préférable si c’est une baguette pour une utilisation répétée, mais aussi d’envelopper ses fourches de tissu pour une manipulation plus confortable. Bien sûr, cette étape de décoration n’est pas primordial ni impératif, il est tout à fait possible de laisser la baguette telle qu’elle.

Pour une baguette de sourcier en métal, il faut juste vous procurer deux tiges métalliques qui devront être de la même longueur et qui devraient être assez longues pour pouvoir fléchir. Vous pourrez utiliser des tiges métalliques en cuivre, en acier ou en laiton tant que celles-ci soient assez robustes et flexible pour être utilisés. Ensuite, il suffira de plier chaque tige de métal en forme de « L » de sorte que le pli fasse un angle de 90°.

Utiliser la baguette de sourcier et trouver de l’eau

Une fois que la baguette soit parfaitement opérationnelle, son utilisation est d’autant plus facile. Pour cela, tendez vos mains en avant et tournez vos paumes vers le haut afin que vous puissiez placer chaque branche de la branche dans chacune de vos paumes de la main avec l’extrémité de chaque branche tenue fermement par vos pouces. Puis, refermez vos mains tout en les écartant légèrement l’une de l’autre pour créer une tension assez suffisante à la baguette pour la maintenir naturellement dans un équilibre élastique. Vous devrez cependant garder la baguette horizontalement et parallèlement au sol ou bien l’incliner légèrement vers le bas ou vers le haut.

Là, vous êtes prêt à utiliser votre baguette et de vous mettre dans le rôle d’un vrai sourcier. Tout en tenant la position indiqué de la baguette, marchez lentement sur le terrain à inspecter en vous concentrant. Lorsque la baguette ressent la première rive d’une veine d’eau souterraine, elle bougera et se tournera dans vos mains pour que sa pointe se tourne vers le bas ou bien vers le haut, c’est à ce moment-là que vous réaliserez le fait d’avoir trouvé une circulation d’eau. Vous pourrez ressentir que la réaction soit assez faible au début mais avec le temps et de l’exercice vous la sentirez beaucoup plus.

Devenir sourcier – Méthode pratique illustrée

La recherche de l’eau à l’aide d’une baguette est une pratique fort ancienne. L’auteur propose dans ce livre un cours pratique pour devenir un sourcier qui découvre de l’eau : type d’instruments, maintien des baguettes, premiers essais, techniques de prospection, Lire plus…

Additional images:

Product Thumbnail

Price: Le prix initial était : €12,15.Le prix actuel est : €8,78.

Buy Now
Baguette de sourcier tout Laiton 30 cm x 12,5 cm

Une paire de baguettes parallèles en laiton d’une longueur 30 cm par 12,5 cm Depuis l’antiquité, suite à la découverte de nouveaux matériaux, on est passé de la baguette de branche d’arbre à celle de métal et au pendule classique, Lire plus…

Price: Non disponible actuellement

Buy Now
2 Baguettes parallèles de sourcier * NEW* POIGNEE LARGES – poignée de rotation CUIVRE haut. 12 cm – tige LAITON 33 cm

Une paire de baguettes parallèles de sourcier Grand modèle en laiton - poignée de rotation en cuivre

  • Dimensions : 33 cm de long - diamètre tige 3 mm
  • Poignée : 10 cm de hauteur - diamètre 7 mm

Price: 25,90

Buy Now

A découvrir

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer